Exprimez vous

 
Commentaires (47)

1. marine 04/08/2017

les élus syndicaux sont davantage préoccupés par leur sort personnel que motivés par l'intérêt collectif.En fait, ils ont simplement créé une entreprise dans l'entreprise et ont remplacé leurs heures de travaille par des heures de délégations, payées par notre labeur, grâce à divers stratagèmes.Ces syndicats sont les principaux fossoyeurs de Mediapost à réformer vite, très vite ! ouvriers de Mediapost, si vous êtes incapables de prendre votre avenir en main et de faire la différence entre vos amis et vos ennemis alors ils ne vous restera que les yeux pour pleurer. "Ton ami te fait un château, et ton ennemi, un tombeau".

2. Wkpveixu 04/02/2017

Hello. And Bye. ewewew

3. FloydMah (site web) 16/01/2017

new york state department of health zaldiar kopen taney county health department

4. marine 15/09/2016

LOI TRAVAIL
Comprendra qui voudra

nomination comme directrice de cabinet adjointe au ministère du Travail d'Anousheh Karvar, ancienne responsable de la centrale CFDT.

5. tekitoi 13/07/2016

un RPF qui devient RPF multi site change t-il de niveau automatiquement?

6. marine 29/05/2016

Dans ce projet de loi travail, chose étrange, un point fort préoccupant est passé sous silence.
bien sur voulu par Les élites politiques dirigeantes et syndicales.
personne dans cette imbroglio n'a souligné la dangerositée de l article 6 de la loie el khomri
.Ce dont je suis sur désormais nos entreprises seront soumises aux pressions communautaristes.Petit à petit des conflits délétéres vont entraver la cohésion des équipes et engendrer un climat toxic au sein de l'entreprise.puis trés rapidement nous aurons le glissement de certaines équipes vers un fonctionnement communautaire. qui entrainera de fait la fermeture de centaine de PME.ne serait ce pas la la vrai motivation d'une loi provocatrice vis à vis de la majorité pour mieu faire passer une ouverture envers certainnes communauté dont le vote en 2017 est trés attendu par ?

7. Valérie 25/05/2016

Bonjour à tous

bien vu Bernard !
Effectivement, c'est tout ça.
Juste pour compléter : nous venons d'avoir un nouvel objectif sur les QR CODES avec liste de 10 prospects à suivre avec toutes les semaines le suivi des actions dessus.
Et effectivement, on nous sollicite aussi sur VISIPERF ...
A côté de ça il faut faire de la prospection et surtout sur le hors enseigne ... Il est vrai que ça devient difficile de concilier tout ça.
Essayons de travailler sur des propositions pour les NAO ... cela nous permettra peut être de gagner un peu mieux notre vie si on ne peut pas la changer !!!

Je me demande si dans notre futur mode de rémunération (partie variable) ils ne vont pas baser les objectifs sur le % d'augmentation appliqué sur nos clients locaux (ça semble être dans l'air) Qu'en pensez vous ?

8. Bernard Inial 25/05/2016

Charges de Travail d'un ATC en BBN:
.Réunion com prod le lundi 10h,
.Conf call commerciale tous les lundi 11h
.CRIC tous les 15jours,15h.
.Remontée tableau opportunités vendredi avant midi
.Contact à remplir au fil de l'eau
.Couverture enseignes nationales: voir tous les Regiex et U sur mai et juin, obj rémunéré, obj discriminatoire car aucun ATC n'a le même nombre de clients.
.Bilans semestriels
.Contacter tous les ouvreurs des camapgnes email
.15 rdv par semaine mini
.Suivi des enseignes Nat: Electrodepot entre autres
.Vendre data, print, showup, promofolio, clapmain, Rosetta avec des obj très difficiles à atteindre.
.Maintenant on nous parle de Visiperf avec google....
Et on a une tête, deux mains, deux pieds.
5 jours par semaine moins les Fériés, Les CP, les RTT, les Réunions, Les IRP.
Et je ne parle pas du temps passé sur la QS, car toutes les semaines on a des réclamations.
Un petit constat...
Bonne journée.

9. Bernard Inial 25/05/2016

Bonjour,
une nouvelle ATC est arrivée sur BBN. Elle arrive de la Poste et a eu comme manager mme Albano.
notre nouvelle DG était peu appréciée à La Poste.
une tueuse il paraît. et on n' a pas fini d'en voir.
Bon courage à tous.

10. sf 23/05/2016

Bonjour

C'est bon j'ai trouve le mode d'emploi, je reviens vers vous au plus vite,j'ai plein de choses à dire

11. Valérie 11/04/2016

Bonjour

pour les prochaines NAO 2016, je souhaite qu'on demande une meilleure prise en charge des frais de repas.
Le montant de 14€ pour les régions et 15€ pour l'IDF existe depuis 2007 !!! (et peut être même avant, mais je n'ai pas retrouvé de note interne antérieure à 2007). Cela fait donc 10 ans qu'ils n'ont pas évolué. Il est grand temps de les actualiser. J'opterai pour 18€ et 19€, soit +30% environ . Qu'en pensez vous ?

12. marine 28/10/2015

Parfois, on se dit que les magistrats de la Rue Cambon doivent bien rigoler. Par exemple quand ils se penchent sur les œuvres sociales de La Poste. Dans un épais rapport rendu public le 27 octobre, la Cour des comptes s'est immergée dans une sorte d'univers kafkaïen, une administration d'un siècle passé où l'on réserve ses vacances par courrier (normal !) plutôt que par Internet, où un entrelacs de commissions et sous-commissions gérées par la CFDT, FO et la CGT se surveillent et se contrôlent. Cet univers, c'est le Cogas, le Conseil d'orientation et de gestion des activités sociales de La Poste. Un trésor de 212,5 millions d'euros dépensés chaque année selon le bon vouloir de ses gestionnaires syndicalistes, un pactole dont le montant ne bouge pas alors que le nombre de postiers a baissé de 9 % entre 2009 et 2013. Les gestionnaires de ce paquebot social peuvent dormir sur leurs deux oreilles : quand il perd de l'argent, La Poste renfloue.

Parmi les multiples activités ruineuses du Cogas, l'exemple le plus édifiant est celui de l'Association des vacances des enfants et des adolescents. L'Avea, c'est la colo des jeunes facteurs, le Club Med des petits postiers. Et rien n'est trop beau pour l'Avea : 13 centres de séjour (Urrugne, Rosporden…), dont 11 sont gardés toute l'année par des gardiens, soixante-dix salariés à temps plein au siège, une centaine d'animateurs à temps partiel… Et un budget qui grimpe : + 6,9 % entre 2009 et 2013 grâce à une subvention exceptionnelle les deux dernières années.

Le fonctionnement interne est à pleurer
Pourtant, l'Avea prend l'eau de toutes parts. L'association est gérée en dépit du bon sens. Les coûts fixes font flamber les tarifs des colonies. À cause des 70 salariés du siège (dont 13 téléconseillers à temps plein et 8 salariés responsables du catalogue papier !), les magistrats ont calculé un ratio de 191 séjours vendus par salarié à l'Avea, contre 550 séjours chez les principaux concurrents !

Le fonctionnement interne est à pleurer. Les séjours dans les 13 centres appartenant à l'Avea, gérés par le pôle "exploitation du patrimoine", sont commercialisés par le pôle "offre de séjours", qui préfère vendre des séjours chez d'autres prestataires, plus aguichants. Les magistrats notent aussi que les prix sont les mêmes dans "une grande station de ski des Alpes" et dans "une petite station de ski dans les Vosges".

Lancé en 2012, le système informatique est toujours inopérant ! Il faut donc réserver son séjour par courrier, et attendre jusqu'à trois mois avant d'obtenir sa confirmation. "Il en résulte un fort taux d'annulations", constate la Cour des comptes. Autre incongruité : chaque enfant de postier a droit à une place, c'est la règle, même s'il se réveille au dernier moment. Quand les séjours chez un prestataire sont remplis, l'Avea doit donc en acheter en catastrophe de nouveaux, d'où des "surcoûts élevés". Résultat de cette gabegie organisée : le coût de revient d'un séjour d'une semaine par enfant est de 1 435 euros à La Poste, contre 664 chez le principal concurrent, l'UCPA. Plus de deux fois plus, chapeau !

55 000 nuitées facturées pour une capacité totale de 583 560 !
Les13 centres de vacances de l'Avea pâtissent de cette désorganisation. Avec une dizaine de semaines d'occupation par an, ils sont "surdimensionnés et sous-exploités", observent les magistrats. En 2013, l'Avea a facturé près de 55 000 nuitées, soit dix fois moins que sa capacité totale (583 560 nuitées). Certes, il est difficile de remplir un centre de séjour en bord de mer au cœur de l'hiver. Mais "un ratio d'occupation inférieur à 10 % est particulièrement faible", relève le rapport.

La santé financière de l'Avea ne cesse, sans surprise, de se dégrader. Entre 2011 et 2013, l'association a cumulé près d'un million d'euros de pertes. Le Cogas, donc La Poste, est obligé de remettre au pot pour maintenir l'Avea à flot (plus de 90 millions d'euros entre 2009 et 2013). "Pour un même effort financier global, il serait possible d'aider sensiblement plus d'agents", observe sobrement le rapport. Avec un même effort financier, et un peu de saine gestion.

13. Brigitte 26/09/2015

Bonjour ,
Peut on travailler à la fois chez Adrexo et chez Médiapost ?

14. marine 18/09/2015

Nos "Syndicaleux"...

Syndicats représentatifs des salariés ou association de malfaiteurs ?Aujourd'hui, avec seulement 6% de représentativité de la population active,on est en droit de se demander quelle est leur légitimité.Puisqu'il ne peuvent se prévaloir de représenter le plus grand nombre,comment peuvent-ils imposer leurs "Diktats" et avoir un tel pouvoir de nuisance ?Tout simplement parce que biberonnés par l'argent public et subventions plus ou moins douteuses ils détiennent le pouvoir de l'argent.
Forts de leur illégitimité et au service de l'argent acquis au titre de la paix sociale,ils agitent à tout va mais à bon escient les menaces de grèves...
En gros, c'est " je ne me mêle pas de ce que tu te fous dans la poche
si tu laisses tourner mon entreprise".
Tout celà pour en arriver à poser la question qui nous tarabiscote tous:
Pourquoi les syndicats de Médiapost ont sommé leur direction nationale de mettre en place un nouveau système de flicage"
Patientez quelques jours... vous aurez la réponse.

15. marine 10/09/2015

mieu vaut prévenir que guérir
le rapport terra nova <<cela m'éffraye>>
c'est ni plus ni moins l'extermination de tout état de droit et d'équité ou d'égalité devant le droit.
C'est la porte ouverte à toutes les injustices,c'est la mise en place d'une dhimmitude en régle dictée par les banques, le Medef et l'état avec l'aval des partenaires sociaux<< P du medef et de l'état>>.C'est aller vers des temps trés ténébreux.
il suffira de forer les dettes pour payer notre retraite,pendant qu'on aligne les salaires du privé sur ceux de l'europe de l'est.
Le démantélement du code du travail serai la destruction automatique de l état de droit dans le travail.Cela nous conduirait fatalement à la disparition de notre culture.

16. marine 30/08/2015

Montant du crédit d'impôt compétitivité emploi de 16 grandes entreprises françaises Entreprise Secteur CICE au titre de 2013 (millions €) Estimation du CICE au titre de 2014 (millions €) La Poste arrive en tête, avec une baisse d'impôts de 297 millions d'euros en 2014 qui devrait bondir à 445,5 millions d'euros en 2015
Source : JDN
Air France-KLM Transport 40,0 57,0
Auchan Distribution 38,0 55,0
Axa Finance 9,7 14,6 (1)
EDF Energie 68,0 102,0 (1)
La Poste Services 297,0 445,5 (1)
Lafarge Industrie 3,0 5,0
L'Oréal Industrie 8,0 12,0 (1)
Orange Communication 79,0 118,5 (1)
Pernod-Ricard Agroalimentaire 1,7 2,6 (1)
PSA Automobile 80,0 120,0 (1)
Safran Industrie 25,0 37,5 (1)
Sanofi Santé 11,0 16,5 (1)
SNCF Transport 118,0 177,0 (1)
Technip Services 1,5 1,7
Total Energie 19,0 28,5 (1)
Veolia Environnement Services 30,0 45,0 (1)

17. Pierre 25/05/2015

Bonjour !
Combien MediaPost a investi pour l'achat des boîtiers Distrio, les abonnements, le développement des logiciels de commparaison Secteur théorique/secteur réalisé, km parcourus, etc... , et formation de tous les Distributeurs au fonctionnement de Distrio ? Des millions d'Euros. Et vous pensez réellement que tout cet argent investi, c'est avec comme but principal d'enfin mieux rémunérer les Distributeurs (heures et kilomètres) ? A vous de me dire...

18. coccinelle 28/04/2015

Bonjour, je commence juste a travailler pour Médiapost en travail d'appoint vu que j'ai du mal à m'en sortir étant seule pour un complément de revenus...Je teste le système, cependant la hierarchie a informer qu'il fallait distribuer lundi au mercredi ....est ce que le distrio sait quand on distribue un dimanche par exemple, ca va être dur avec mes horaires de l'autre travail mais besoin de tunes, merci de vos réponses

19. pub 24/03/2015

Bonjour
moi je travaille chez mediapost depuis quelque années et j’étais contente d utiliser distrio et de valider mes secteur, parce que j'ai des secteurs immenses mais le problème c'est que distrio n'a pas pris tous mes heures de travail, et mes secteurs étaient mal validées, et pour le moment le temps réels afficher sur mes feuilles de route n'ai pas le même que le temps effectue sur le terrain par exemple deux heures en plus et cause de ça j'ai beaucoup de travail et le chef ne veut pas m’écouter et ça réponse est le distrio vas enregistre votre travail. et moi je demande de valider mes secteur correctement que dois je faire aider moi ?

20. luciani 21/01/2015

je suis tout a fait pour le distrio sa permet de calculer vos heures reelles de distribution en ce qui concerne les heures de preparation y a qua pointer trop de liberter dans ce domaine

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau